Le Comité d’Experts du Trachome

Le Comité d’Experts du Trachome (TEC) d’ITI est un organe indépendant composé de sept experts reconnus au niveau mondial dans les domaines de la santé publique, l’ophtalmologie,  la prévention de la cécité et tous les aspects de la stratégie CHANCE. Les membres du TEC offrent à ITI des conseils inestimables sur les questions d’ordre stratégique, technique et opérationnel. Le TEC est un organe décisionnel qui se réunit deux fois par an afin de passer en revue les nouvelles demandes nationales de Zithromax®.

 

Les membres du Comité d’Experts du Trachome

Allen Foster (Président), OBE

Président international de CBM; Directeur associé du Centre international pour la santé oculaire de la London School of Hygiene and Tropical Medicine

Allen Foster est né et a fait ses études à Ormskirk, dans le Lancashire, en Angleterre. Après avoir terminé ses études médicales à l’Université de Birmingham, il s’est rendu en Tanzanie afin de travailler en tant que généraliste à l’hôpital de Mvumi. Allen a contribué à l’élaboration du plan national de soins oculaires et a établi un programme de formation clinique pour les médecins et les assistants ophtalmiques, formant plus de 200 personnes venues des quatre coins de l’Afrique. Après avoir passé 10 années en Tanzanie, il est retourné au Royaume-Uni et a été nommé au poste de directeur médical international de CBM, au sein de l’Institut d’ophtalmologie à Londres. Allen a étroitement collaboré à l’élaboration de la stratégie et initiative mondiale VISION 2020.

Allen a rejoint la London School of Hygiene and Tropical Medicine en 1999 où il a continué de travailler en tant que directeur du Centre international pour la santé oculaire. En 2006, il fut nommé président de CBM. Allen a publié de nombreux ouvrages et a reçu plusieurs prix internationaux mais il est mieux connu en tant que porte-parole passionné et enseignant de l’initiative VISION 2020.

 

Paul Courtright, DrPH

Directeur associé, Kilimanjaro Centre for Community Ophthalmology; Professeur adjoint, département de la santé oculaire et de l’épidémiologie/ophtalmologie, Université de British Columbia; Membre agréé, UBC Center for Health Services Policy Research

Le Dr Paul Courtright est directeur associé du Kilimanjaro Centre for Community Ophthalmology (KCCO) de l’Université Tumaini, à Moshi, en Tanzanie. Le Dr Courtright et son épouse, le Dr Susan Lewallen, ont établi le KCCO à Moshi, en 2001. 

Le Dr Courtright avait auparavant établi et dirigé le Centre pour l’ophtalmologie épidémiologique et internationale de British Columbia (1995-2001) à l’Université de British Columbia. Il a obtenu un doctorat en santé publique de l’Université de Californie, à Berkeley en 1988 et une maîtrise de santé publique de la Johns Hopkins University, en 1984. 

La majorité des ouvrages publiés par le Dr Courtright provient de recherches menées en Afrique et en Asie. Il a obtenu, en compagnie de son épouse, le prix 2008 « International Blindness Prevention Award » (Prix international de prévention de la cécité), décerné par l’American Academy of Ophthalmology. Il est membre de comités au sein de l’Organisation mondiale de la Santé, l’Agence internationale pour la prévention de la cécité et d’autres organisations et a occupé de 1994 à 2008 la fonction de secrétaire général de l’International Society for Geographical & Epidemiological Ophthalmology. Son intérêt se porte plus particulièrement sur le trachome, la cécité et le genre, la recherche portant sur les systèmes de santé, la cataracte, la cataracte infantile, les complications oculaires de la lèpre et autres conditions courantes dans les pays en développement.

 

Dr. Serge Resnikoff

Consultant principal, International Health & Development, DMI Associates

Serge Resnikoff, docteur en médecine et PhD est un expert international en santé publique mondiale, ophtalmologie et santé oculaire. Il est professeur invité à l’université de New South Wales et membre de la faculté de l’université de Genève (Suisse), de Lyon et de Paris (France). Il est aussi Président de International Health and Development et Président de l’Organisation pour la Prévention de la Cécité (OPC), une ONG active dans la prévention de la cécité en Afrique francophone.

De 2008 à 2010 il est Directeur général des Laboratoires Thea, un Groupe pharmaceutique européen intervenant dans 65 pays et spécialisé dans la recherche, la mise au point et la commercialisation de produits d’ophtalmologie.

De 2004 à 2008, il coordonne différents programmes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) visant à prévenir et à prendre en charge des maladies non transmissibles comme le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les affections respiratoires, les maladies génétiques, auditives et oculaires.

De 1999 à 2004, le Prof. Resnikoff dirige le Programme pour la prévention de la cécité et de la surdité qui vise à rendre les soins oculaires et auditifs accessibles à tous. Depuis son entrée à l’OMS en 1995, il élabore des stratégies de santé publique et contribue à la création de partenariats mondiaux, tel Vision 2020, composés de gouvernements, d’instituts universitaires, d’organisations non gouvernementales et de groupes du secteur privé.

Avant son entrée à l’OMS, le Prof. Resnikoff a travaillé 14 ans dans des pays en développement, principalement en Afrique subsaharienne, dans diverses missions que lui a confiées le Gouvernement français en vue de renforcer les capacités locales et nationales de prévention et de maîtrise des maladies. Ces missions recouvraient également des recherches épidémiologiques, cliniques et opérationnelles ainsi que la planification, la mise en œuvre et l’évaluation de programmes internationaux. De 1989 à 1995, il est le Directeur de l’Institut d’Ophtalmologie Tropicale de l’Afrique (IOTA), un centre collaborateur de l’OMS.

 

Joseph M. Feczko, MD

Ancien Vice-président directeur et Chef du service médical, Pfizer Inc.

Le Dr Joseph Feczko a occupé jusqu’en mai 2009, le poste de vice-président directeur et chef du service médical de Pfizer Inc. Il était également membre de l’équipe de direction en charge au niveau mondial de tous les aspects des activités médicales, règlementaires et de sûreté de la société. Il est titulaire d’un certificat de spécialiste (aux États-Unis) en médecine interne et maladies infectieuses. Il a travaillé pendant dix ans au Royaume-Uni chez Pfizer et GlaxoSmithKline où ses responsabilités comprenaient la supervision de la recherche clinique, les questions règlementaires, la gestion des données et les rapports de sûreté. Il a de nouveau rejoint Pfizer à New York, en 1996, où il a occupé des postes à responsabilité croissante dans les domaines de la recherche clinique, les affaires réglementaires et la sûreté, avant d’assumer le rôle de chef du service médical.

Il est actuellement membre du conseil d’administration de la fondation pour le National Institutes of Health, Research!America et l’International Longevity Center, ainsi que la New York Academy of Medicine.

 

Sheila West, PhD

Professeur El-Maghraby d’ophtalmologie préventive, Wilmer Eye Institute, Johns Hopkins School of Medicine; Directrice, Programme de recherche sur le trachome, Dana Center for Preventive Ophthalmology and the Center for Global Health, Johns Hopkins University

Sheila West a obtenu en 1980 un doctorat en épidémiologie de la Johns Hopkins School of Public Health. Elle a accepté un poste en tant que chercheur sur l’hépatite B auprès du consortium de l’Université des Philippines, publiant des articles sur la séroprévalence au sein des communautés rurales. Ce premier projet a confirmé son engagement envers les problèmes de santé publique dans les communautés désavantagées.

Le Dr West a rejoint le Wilmer Eye Institute à la Johns Hopkins School of Medicine et occupe à l’heure actuelle le poste de professeur El Maghraby d’ophtalmologie préventive. Elle a publié plus de 200 articles dans le domaine de l’ophtalmologie en tant que problème de santé publique et a reçu plusieurs prix suite à ses travaux de recherche. Plus particulièrement, elle a obtenu le prix de « Research to Prevent Blindness Senior Scientific Investigator » (chercheur scientifique principal dans le domaine de la prévention de la cécité), qui lui a permis de poursuivre ses recherches au niveau de la prévention du trachome, la principale cause de cécité au monde.  

Le Dr West a dévoué sa carrière à l’ophtalmologie en tant que problème de santé publique. Elle a mené des essais cliniques dans les domaines de la chirurgie du trachome en Éthiopie, l’effet des interventions au niveau de l’eau salubre et de l’hygiène au Niger et de l’usage des antibiotiques pour la lutte contre le trachome en Tanzanie.

 

Simon Brooker, DPhil

Professeur d’épidémiologie et chargé de recherche principal au Wellcome Trust, London School of Hygiene & Tropical Medicine

Simon Brooker est épidémiologiste et se passionne pour l’épidémiologie, la géographie et la lutte contre les maladies infectieuses, notamment les maladies tropicales négligées (MTN) et le paludisme. Il est un expert renommé en cartographie et en épidémiologie spatiale des maladies tropicales négligées et utilise les SIG, la télédétection et les statistiques spatiales. Pour créer une source d’information en libre accès sur la répartition géographique des helminthiases, il a mis en place l’Atlas mondial des Helminthiases. Plus récemment, il a collaboré avec ITI à l’élaboration de l’Atlas mondial du trachome. Dans le cadre de ses activités professionnelles, il a aidé des gouvernements nationaux et des organisations internationales à mettre en place des activités de lutte contre les maladies tropicales négligées dans de nombreux pays.

Simon Brooker bénéficie actuellement d’une bourse du Wellcome Trust en tant que chargé de recherche principal et il bénéficie aussi d’une subvention de la Fondation Bill & Melinda Gates à titre de chercheur principal pour élaborer différentes plates-formes de données et des outils analytiques pour la lutte contre les maladies tropicales négligées.

Simon Brooker est titulaire d’un premier diplôme universitaire en Sciences humaines et d’un doctorat en épidémiologie des maladies infectieuses délivré par l’université d’Oxford. Il est titulaire également d’une maîtrise en économie de la santé délivrée par l’université de la City, à Londres. Avant d’entrer à la London School of Hygiene & Tropical Medicineen 2002, il a rempli des missions de recherche à l’université d’Oxford et à l’Imperial Collegede Londres. Il a séjourné et travaillé au Ghana (1995), au Kenya (1999) et en Ouganda (2004). Plus récemment (2008-2013), il a travaillé au Programme de recherche du Wellcome Trust, au Kenya Medical Research Instituteà Nairobi (Kenya) où il a dirigé un programme de recherche sur l’épidémiologie et la maîtrise des maladies tropicales négligées et du paludisme. 

 

Abdou Amza, MD

Coordinateur, Programme national pour la santé oculaire, Niger

Depuis 2000 il occupe le poste de coordinateur national dans le Programme de santé oculaire. Il supervise de nombreuses enquêtes sur la cécité et le trachome au Niger et dans les pays voisins, notamment au Burkina Faso, au Cameroun, au Nigéria, en République centrafricaine, au Tchad  et au Togo. Il reçoit en 2008 la Médaille d’or de la Ligue contre le trachome. Il poursuit ses activités en tant que clinicien hospitalier, formateur des ressources humaines en soins oculaires et chercheur, en collaboration avec la Johns Hopkins University de San Francisco, aux États-Unis.Le Dr Abdou Amza est ophtalmologue de terrain et coordinateur du Programme national nigérien pour la santé oculaire. À la fin de ses études à l’université Abdou Moumouni de Niamey, il occupe le poste de médecin chef à l’hôpital régional de Tahoua, de 1984 à 1988, avant d’achever son internat en ophtalmologie à l’Institut d’Ophtalmologie Tropicale de l’Afrique (IOTA) à Bamako, au Mali et à Leuven en Belgique. De retour au Niger, il est chef du personnel du service d’ophtalmologie de l’hôpital national de Zinder, à 900 km de la capitale. En 1995, il est nommé assistant coordinateur dans le Programme national de lutte contre la cécité et, dans un même temps, il est nommé chef du service d’ophtalmologie à l’hôpital Lamordé de Niamey et chargé de cours à la faculté de médecine de l’université.

 

Mwele Malecela, PhD, FTTA

Directeur général, Institut national de la recherche médicale, Tanzanie

Le Dr Malecela est Directeur général de l’Institut national pour la recherche médicale de Tanzanie et elle est la première femme à occuper ce poste. Elle travaille comme chercheur scientifique en chef et est aussi Directeur du Programme tanzanien d’élimination de la filariose lymphatique.

Mwele est titulaire d’une licence de sciences en zoologie, délivrée par l’université de Dar es Salaam, d’une maîtrise de sciences et d’un doctorat en parasitologie délivrés par la London School of Hygiene & Tropical Medicine. Son domaine de spécialisation est l’immunologie de la filariose, en particulier les mécanismes d’évitement des filaires aux réactions immunitaires de l’hôte. Le Dr Malecela est membre de l’Académie des Sciences de Tanzanie.

Le Dr. Malecela travaille depuis 26 ans à l’Institut national de la recherche médicale où elle a débuté en tant que jeune scientifique, principalement dans le domaine de l’immuno-épidémiologie de la filariose lymphatique. En tant que Directeur général, elle s’attache à renforcer les capacités de recherche et à mettre en place de rigoureux systèmes nationaux de recherche.

Le Dr. Malecela préside le comité de coordination de la recherche médicale, le principal organe chargé de superviser la recherche en santé dans le pays. Elle travaille dans plusieurs comités et conseils nationaux liés à la recherche en santé, à la science et à la technologie. Elle défend résolument l’augmentation du nombre de femmes travaillant dans des domaines scientifiques.

Dans son rôle de Directeur du Programme national d’élimination de la filariose lymphatique, elle contribue par sa longue expérience de chercheuse aux activités d’élimination de la filariose et elle a dirigé le programme national depuis sa création en 2000. Son rôle dans les campagnes de sensibilisation l’a rendue célèbre et a mis en lumière l’ampleur réelle du problème en Tanzanie.

Le Dr. Malecela est actuellement vice-présidente de l’Association internationale des Instituts de santé publique, membre du comité consultatif stratégique et technique de l’OMS sur les maladies tropicales négligées et membre du comité directeur de Medicine in Need (MEND) sur Innovation and Translation Alliance Management (MITAM). Le Dr Malecela siège également au Conseil consultatif international de l’organisation Grands défis Canada. Jusqu’en juin 2010, elle était Présidente de l’Alliance mondiale pour l’élimination de la filariose lymphatique et Présidente du Groupe de contact représentatif, organe directeur de l’Alliance. Le Dr Malecela intervient également dans un certain nombre d’organismes philanthropiques, est membre de plusieurs associations de professionnels et a produit plusieurs articles dans des revues à comité de lecture. Le Dr Malecela a reçu un certain nombre de prix, parmi lesquels le prix des Champions du monde des maladies tropicales négligées, pour ses travaux dans la lutte contre ces maladies. 

 

M. Babar Qureshi, MD

Directeur du Dpt Maladies tropicales négligées et conseiller principal en médecine, CBM

Muhammad Babar Qureshi est né au Pakistan mais a suivi ses études au Nigéria. Il a obtenu son diplôme de médecine au Nigéria, a réalisé son internat en ophtalmologie au Nigéria et en Autriche. Il a obtenu sa maîtrise en santé oculaire communautaire à Londres. Il a ensuite travaillé en tant qu’ophtalmologue au Nigéria pendant huit années puis est rentré au Pakistan. Dans son pays, il a été le secrétaire du comité national pour la prévention de la cécité, le secrétaire du Groupe spécial national pour la lutte contre le trachome et le Directeur de la Division Universités et Recherche pour l’Institut d’ophtalmologie communautaire du Pakistan, pendant dix ans. Durant cette période, il a soutenu la mise en place d’un cours sur la santé oculaire communautaire dans le programme de maîtrise, le cours destiné au personnel des services d’ophtalmologie, le programme de districts sur les soins oculaires et a contribué à l’élaboration de programmes nationaux sur la santé oculaire dans 18 pays de la Région de la Méditerranée orientale. Il a participé activement à l’enquête nationale d’évaluation rapide de la situation relative au trachome au Pakistan et à l’enquête nationale sur la cécité au Pakistan. Il a ensuite occupé pendant sept ans le poste de Directeur exécutif du Forum international sur la santé et l’éducation où il a lancé de nombreuses initiatives largement ouvertes sur la santé et l’éducation. Il est actuellement Directeur du Dpt Maladies tropicales négligées et conseiller principal en médecine pour le compte de CBM.

Le Dr. Qureshi est le co-président de l’Agence internationale pour la Prévention de la cécité de la Région de la Méditerranée orientale (IAPB-EMR), il est membre du bureau du Conseil international d’Ophtalmologie (ICO), il préside le groupe spécial de l’ICO sur les erreurs de réfraction, de même que l’Alliance pour la lutte contre le trachome dans la Région de la Méditerranée orientale.

Il a supervisé plus de 50 étudiants dans la préparation de leurs thèses de maîtrise en santé oculaire communautaire et a publié plus de 20 ouvrages. Il a reçu de nombreuses récompenses à l’échelle nationale et au niveau international pour ses services méritoires dans la prévention de la cécité, en particulier le Prix du Prince Abdulaziz Bin Ahmed Al Saud et le Prix Christy.