Stratégie CHANCE

La stratégie CHANCE est une approche innovante de santé publique, préconisée par l’Organisation Mondiale de la Santé et conçue afin de traiter et prévenir le trachome. Les composantes de la stratégie CHANCE sont:

Par l’intermédiaire d’ITI, de gouvernements nationaux, de partenaires chargés de la mise en œuvre et de nombreuses agences (gouvernementales et non-gouvernementales) aux niveaux national et local, la mise en oeuvre de la stratégie CHANCE a permis d’obtenir des résultats mesurables dans l’élimination du trachome cécitant et une amélioration de la qualité de vie pour des millions de personnes.

Par exemple:

  • Le Maroc, un des premiers pays à mettre en œuvre la stratégie CHANCE au niveau national, est devenu le premier pays à atteindre ses objectifs ultimes d’intervention, en 2006.
  • La Gambie, le Ghana, et le Vietnam sont en voie d’atteindre leurs objectifs ultimes d’intervention.
  • ITI a étendu son soutien de la composante « A » de la stratégie CHANCE à 19 pays d’Afrique et d’Asie.

Résultats mesurables

Jusqu’à ce jour, ITI a fourni plus de 225 millions de traitements au Zithromax® à des personnes se trouvant dans 19 pays différents. ITI espère être active dans 42 pays d’ici 2015.

Avec le soutien d’ITI et d’autres partenaires, le Maroc est devenu le premier pays à atteindre ses objectifs ultimes d’intervention en 2006, et ce pays œuvre désormais envers l’obtention de la certification OMS afin d’indiquer que le trachome cécitant a été éliminé en tant que problème de santé publique.

Trois pays au sein desquels ITI poursuit ses activités sont en voie d’éliminer le trachome cécitant : la Gambie, le Ghana, et le Vietnam.

Briser le cycle de pauvreté

Les efforts entrepris par ITI ont eu des répercussions allant bien au-delà de l’élimination du trachome cécitant. La stratégie CHANCE adresse les problèmes plus larges de la pauvreté et du développement, ce qui par la suite entraine une amélioration de la qualité de vie pour des millions de personnes vivant dans certains des pays les plus pauvres du monde. La réduction du trachome et de la cécité causée par cette maladie permet de briser le cycle de pauvreté en préservant la capacité des personnes à travailler et à subvenir aux besoins de leur famille, et permet également d’accroître la fréquentation scolaire des enfants.